Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
association-viva.overblog.com

Activités de l'association Valoriser et Intégrer pour Vieillir Autrement

Bouger un peu et vivre beaucoup mieux !

Publié le 21 Février 2015 par Association VIVA

Cet article est aussi paru dans le journal "Le Lancéen" de mars 2015, dans la rubrique "Les petits trucs de l'association VIVA".

Plus que le passage du cap de l’an neuf, l’allongement des jours, le pépiement nourri des oiseaux dès l’aube et la végétation qui repart nous apportent une nouvelle énergie que nous vous invitons à mobiliser pour une bonne résolution de printemps : Bouger un peu pour vivre mieux !

A VIVA, nous sommes intimement convaincus que si la santé facilite une participation active à la vie sociale, l’activité sociale comme l’activité physique peuvent aussi induire une meilleure santé, et ce, à tout âge de la vie ! C’est pour cette raison que nous tentons depuis notre création et souvent dans le cadre de collaborations avec d’autres partenaires locaux, de développer des activités qui contribuent à promouvoir un sentiment de bien-être.

Nous avons ainsi déjà abordé plusieurs fois dans ces chroniques l’importance de l’activité physique pour contribuer à un bon vieillissement (voir par exemple l’article d’avril 2014 : La marche : bon pied, bon cerveau !). Nous n’avons pas vraiment innové puisque, au 5e siècle avant J.-C. déjà, la philosophe et médecin Hippocrate constatait que « Le seul fait de s’alimenter ne suffit pas à maintenir l’homme en bonne santé, il doit aussi prendre de l’exercice. Tout le monde, même les enfants, a besoin de bouger ».

Or, dans le cadre du cycle de cafés-croissants thématiques « Je vieillis et je me sens bien » que nous organisons tout au long de l’année avec Cité générations, nous avons entendu le mois dernier un exposé remarquable de la Dre Sandra Leal. Cette spécialiste de la médecine du sport a consacré l’essentiel de son exposé à montrer comment une augmentation, même légère, de l’activité physique apporte des bénéfices considérables. Sa démonstration était tout à fait convaincante et nous allons en reprendre ici quelques points-clés :

  1. Ce n’est pas l’activité qui est bénéfique, c’est surtout la sédentarité qui est nocive. La sédentarité tue autant que le tabagisme ! En fait, on entre vite dans un cercle vicieux : l’inactivité fait que l’organisme est moins sollicité, que ses capacités diminuent et que l’engagement dans une activité devient plus difficile… Ainsi, la station assise prolongée diminue la capacité des vaisseaux sanguins à se dilater et réduit le transport du sang vers le cœur : il faudrait donc se lever et se dégourdir les jambes au moins toutes les 60 minutes.
  2. L’activité s’entretient tout au long de la vie. L’activité est bonne à tous les âges et doit se poursuivre, même s’il est parfois nécessaire de l’adapter en raison de problèmes de santé. (faire son ménage constitue également une forme d’activité). Il ne suffit pas d’avoir été très actif à un moment de son existence. Par contre, il n’est jamais trop tard pour se mettre à une activité : il arrive que des personnes devenues dépendantes (notamment à cause d’une maladie ou d’une intervention chirurgicale) ressortent de cet état grâce à la reprise d’une activité.
  3. Une augmentation raisonnable de l’activité physique (30 minutes par jour, au moins 5 jours par semaine) alors que l’on était sédentaire conduit à des bénéfices tout à fait considérables ! Sur le plan de la santé physique, cette augmentation se traduit par une amélioration de la force, de l’équilibre, de la souplesse et de l’endurance (ce qui réduit aussi le risque de chutes), une augmentation de la densité osseuse (ce qui diminue le risque d’ostéoporose), une régulation du taux de sucre dans le sang (ce qui diminue le risque de diabète), une baisse du mauvais cholestérol et une amélioration de la digestion. Sur le plan psychologique, les personnes plus actives rapportent une meilleure qualité de vie, une meilleure estime d’elles-mêmes, une diminution de la dépression et de l’anxiété et un meilleur sommeil. En outre, la pratique de l’activité physique contribue à maintenir le bon fonctionnement cérébral et à réduire le risque d’évolution vers des situations de dépendance.
  4. Que votre plaisir soit votre guide… Fiez-vous au bien-être que vous ressentez en réalisant telle ou telle activité. Outre la marche à pied qui reste l’activité la plus accessible pour la majorité des gens, il existe de nombreuses associations dans notre commune et notre canton qui proposent des activités très variées. N’hésitez pas à contacter votre mairie pour en savoir plus et trouver celle qui vous conviendra le mieux !
  5. Allez-y petit à petit ! L’intensité d’exercice idéale (qui apporte le plus de bénéfices) est celle qui vous permet tout juste de finir vos phrases si vous parlez pendant que vous faites l’exercice. Si vous sortez d’une longue période d’inactivité, il faut trouver votre rythme, savoir doser votre effort et vous ménager de petites pauses. Au besoin, parlez-en à votre médecin !

Nous vous encourageons chaleureusement dans vos efforts et vous annonçons déjà que, à l’arrivée de l’été, nous vous proposerons avec plusieurs de nos partenaires un grand projet que nous espérons tant ludique que sympathique, qui mêlera pratique de l’activité physique à des découvertes poétiques, environnementales, artistiques et gourmandes… Le coup d’envoi de ce projet aura lieu lors de notre désormais traditionnelle marche des associations, dont vous pouvez déjà noter la date dans vos agendas : ce sera le 31 mai 2015 !

A vos baskets !

Commenter cet article