Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
association-viva.overblog.com

Activités de l'association Valoriser et Intégrer pour Vieillir Autrement

Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy

Publié le 6 Juin 2015 par Association VIVA

Dans le cadre du projet intergénérationnel mené tout au long de cette année scolaire à Cérésole avec deux classes, plusieurs séances ont été consacrées au jardinage et la croissance des plantes. C’est ainsi qu’une de nos matinées nous a emmenés au parc Chuit, au Petit-Lancy.

Grand honneur pour notre groupe, c’est le chef du service des espaces verts en personne, Nicolas Hasler, qui a été notre guide pour cette visite. Chef qui, conscient de son enthousiasme parfois débordant pour son sujet, a d’emblée délégué à une élève la responsabilité de lui indiquer quand il serait 11 heures, pour éviter que nous restions au parc jusqu’au beau milieu de l’après-midi.

Les présentations faites, il nous a invités à un tour du monde des arbres et nous a présenté un cèdre majestueux, arbre pas du tout originaire de la région, mais provenant des pays du nord de l’Afrique, du Liban, voire de l’Himalaya, et nous a appris que la grande variété des arbres qui ornent le parc est le fruit de la curiosité des bourgeois genevois, qui, aux siècles passés, importaient ou faisaient importer des essences exotiques pour les planter dans les espaces publics.

Puis, il nous a fait cheminer le long de la prairie centrale de Cérésole, une prairie laissée sauvage pour le bonheur des abeilles, papillons et autres insectes et qui, grâce à la richesse de cette vieille terre du parc, est composée de plus de 150 espèces de végétaux (de quoi bien varier les menus). Il nous a ensuite menés après de l’Orangerie qui, avant d’être une salle très prisée des habitants de Lancy pour y organiser des fêtes familiales, était, comme son nom l’indique, un lieu où les plantes originaires des pays plus chauds que la Suisse pouvaient hiverner sans redouter le gel. Dans les jolis bacs attenants à l’orangerie, il nous fait découvrir une plante étonnante, la monnaie du pape, ainsi nommée en raison de la similitude de ses fruits avec une ancienne pièce. Puis, il nous a fait découvrir de magnifiques cyprès, très élancés - arbres typiques des régions du Sud, et notamment de la Toscane, qui ont fait évoquer les souvenirs de plusieurs participants. Ici, ils ont atteint de belles hauteurs, mais les jardiniers redoutent toujours que la neige, surtout la lourde neige de fin d’hiver, ne pèse trop sur leurs cimes et provoque une cassure. Devant le cyprès, un étonnant chêne au feuillage persistante, le chêne vert, aussi appelé yeuse (dixit Aline, notre poétesse botaniste). Et, juste à côté de la jolie balustrade de pierre, un figuier très lourdement chargé de fruits –qui malheureusement n’arrivent jamais à une maturité très goûteuse sous nos latitudes…

La balade se poursuit dans le bas du parc, côtoyant les palmiers, et nous emmène au pied d’un hêtre pourpre – pur produit de botanistes genevois qui ont réussi à hybrider des plants de manière à obtenir cette merveilleuse couleur- et du plus vieil arbre du parc, un if jaune de près de 150 ans qui cache de multiples troncs sous sa robe verte et dorée. A côté de ce vénérable if, un cèdre bleu, aux magnifiques aiguilles dont la teinte oscille entre l’émeraude et le bleu nuit. De ce lieu, nous avons pu admirer aussi le vol majestueux de milans noirs qui nichent dans les environs et se plaisent dans la canopée du parc.

Nous retrouvons ensuite le cheminement qui mène au Parc Surville voisin, lequel surplombe une prairie elle aussi très riche en variétés de plantes : en saison, on y découvre cinq espèces d’orchidées, dont une qui ne pousse que là en Suisse ! Nicolas Hasler nous encourage à venir les découvrir (plutôt début mai), avec tout le respect qui leur est dû ! Le terrain étant là très pentu – et donc difficile et dangereux à tondre -, il nous informe qu’il sera bientôt occupé par des moutons qui feront office de tondeuses à gazon, comme sur certains talus bordant les voies ferrées.

De l’autre côté du pavillon de l’Orangerie, nous découvrons l’un des trois seuls conifères caducs de la planète (les deux autres étant le mélèze et le ginkgo biloba – lequel est, contrairement aux apparences, un conifère évolué et non un feuillu), le cyprès chauve, originaire des Etats-Unis et que l’on retrouve surtout dans les bayous de Louisiane où il fait émerger ses racines, à la recherche d’oxygène. Le voyage américain se poursuit auprès du sequoia, arbre qui peut atteindre 150 mètres et dont les graines ont besoin d'avoir été brûlées pour pouvoir germer !

Enfin, la balade se termine auprès du joli étang au pied des grand pins, petit air de Giverny à Lancy, avec ses nénuphars et ses iris sauvages. Un biotope exceptionnel là encore, où nous avons aussi pu observer quelques têtards et canards : une cane fidèle vient y pondre chaque année, avant d’emmener – à pied et comme bien des mamans lancéennes – ses petits au Bois de la Bâtie, provoquant à chaque fois un beau cafouillage sur la route de Chancy, où sa traversée est protégée par la police municipale !

Cette visite magnifique et les explications qui l’ont accompagnée nous confortent dans le sentiment que nous avons une chance immense d’habiter ici et de pouvoir profiter d’endroits pareils, mais aussi d’avoir une commune qui dispose d’équipes aussi passionnément consacrées à leur travail que celle du service des espaces verts (parmi bien d’autres !).

Cela nous sensibilise aussi par rapport à la responsabilité de chacun de préserver ces endroits, véritables poumons de la ville, en nous souvenant que, à une période où la République de Genève traversait pourtant une importante crise financière, ses habitants avaient tant le respect des arbres et de la nature et le souci de leur conservation qu'ils avaient accepté de verser un impôt supplémentaire pour financer la création du Jardin botanique ! Nous aurons une pensée pour eux la semaine prochaine, puisque c’est au jardin botanique que nous achèverons ce projet dédié aux plantes et aux jardins !

Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Une balade au parc Chuit avec le chef des espaces verts de Lancy
Commenter cet article